fbpx

Vous demandez à votre enfant de ramasser ses jouets et il refuse? Vous lui rappelez qu’il est temps d’aller s’habiller, il vous regarde et répond : « Non! »? Souvent, lorsque nous sommes confrontés à ces comportements, nous déduisons rapidement que notre enfant n’écoute pas ou n’obéit pas intentionnellement. En fait, si nous pensons de cette façon, il est fort probable que nous projetions notre raisonnement d’adulte sur les intentions de notre enfant. Les raisons pour lesquelles il désobéit sont souvent liées à un besoin ou à une émotion.

1. Entrons dans leur univers

Entrons dans leur monde avant de leur demander de rentrer dans le nôtre !

Nous savons que nos enfants vivent dans le moment présent surtout pendant la petite enfance. Ils sont tellement absorbés par tous leurs sens lorsqu’ils jouent. Ainsi, nous pouvons parler et répéter, notre enfant peut ne pas nous entendre ou ne pas nous écouter. Sans aucun doute, il trouve cela plus intéressant de continuer à jouer que d’écouter ce que nous avons à lui demander. Nous voulons qu’il aille se brosser les dents, qu’il se prépare pour son bain ou qu’il range ses jouets. Le problème est que notre enfant a sûrement d’autres priorités. Comme tout être qui se respecte, il s’oppose à nos demandes pour répondre à ses propres besoins.

Besoin de connexion

Si notre enfant ne répond pas à notre demande, nous pouvons communiquer avec lui en s’intéressant à ce qu’il fait. Nous pouvons utiliser des phrases comme : « Maman aimerait savoir à quoi tu joues ? » ou « J’aime vraiment le jaune dans ton dessin. Quelle autre couleur vas-tu choisir ? » ou encore « Qu’est-ce que le petit canard dit à la poule dans ton livre ? ». Il n’y a rien de tel qu’une immersion dans son monde pendant quelques minutes pour établir la connexion. Et plus nous nous intéressons à son univers, plus il aura envie de collaborer avec nous !

2. Offrons des choix

Soyons ouvertes aux idées créatives !

Une fois que nous avons capté son attention et que nous nous sommes intéressés à son jeu, il sera plus facile de faire notre demande et de lui dire : « Il est temps de ramasser tes jouets », « C’est l’heure du bain! » ou « C’est l’heure d’aller manger ». Cependant, cela ne signifie pas qu’il collaborera automatiquement avec nous.

Besoin de contrôle

Si notre enfant refuse d’écouter, il vaut mieux lui proposer des idées créatives, plutôt que d’entrer dans une lutte de pouvoir, en utilisant des phrases comme : « Veux-tu emmener ton dinosaure à la table ? Je pense que lui aussi a très faim ! » ou « Combien de temps les pompiers ont-ils besoin pour sauver le camion coincé dans la pâte à modeler ? » Les jeunes enfants répondront quelque chose comme : « 2 minutes ou 5 minutes ». Dans ce cas, nous pouvons répondre : « Parfait mon amour, je reviens te voir dans 2-5 minutes. Quand je reviens, c’est fini, il est temps de s’habiller ». Ces quelques minutes permettront à notre enfant de finir de jouer tranquillement et de se sentir en contrôle. Quelle que soit la situation, notre volonté d’offrir des choix à notre enfant montrera que nous respectons son monde et prenons en compte ses émotions.

3. Soyons dans notre cœur

Sortons de notre tête d’adulte !

Nous ne voulons pas nous retrouver dans une situation où nous pensons que la seule option est de « forcer » notre enfant à obéir. Plus nous sommes en colère ou irrités, plus notre enfant s’opposera. Prenons conscience du ton de notre voix et de l’expression de notre visage. Nos cerveaux sont câblés pour nous protéger et pour résister à la pression. Nous pouvons descendre dans notre cœur pour utiliser notre tendresse et notre douceur.

Besoin d’empathie

Si notre enfant refuse, résiste ou tente de négocier, malgré tous nos efforts, il aura besoin de notre écoute et de notre compréhension. Essayons de comprendre ce qu’il vit : est-il fatigué ? Triste ? Fâché ? Si notre enfant s’oppose à notre demande, essayons de voir la situation avec ses yeux. Comment se sent-il ? Essayons de le rejoindre dans son émotion avec empathie pour lui montrer que nous le comprenons. Utilisons ce type de formule : « Je vois que tu es fâché et je sais que tu aurais aimé continuer de jouer, mais il est vraiment temps pour ton bain ». Plus nous sommes sincères et dans notre cœur, plus notre enfant nous écoutera facilement.

Iman El-Jed | Coach familiale spécialisée en petite enfance, conseillère en comportement et diplômée en psychologie et linguistique. Elle est également la fondatrice d’Enfance Bienaimée : www.enfancebienaimee.com

Notre mission est de vous aider à trouver des solutions bienveillantes aux comportements de vos enfants afin de faciliter votre quotidien et harmoniser vos relations grâce à l’éducation positive. N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au (514) 808-2126 ou par courriel à info@enfancebienaimee.com

Photo : Sandy Millar | Unplash

Les lecteurs ont également lu…

Pin It on Pinterest

LIVRAISON GRATUITE avec toute commande de 75$ et plus. Conditions applicables

Livraison gratuite avec toute commande de 75$ et plus. Conditions applicables